Institut de Physique Théorique Philippe Meyer

L’Institut de Physique Théorique Philippe Meyer a été créé au sein du département de physique de l’École normale supérieure en 2012. Il est financé par une Fondation partenariale établie conjointement par la Fondation Meyer et l’École normale supérieure, les fondateurs rendant ainsi hommage à l’action du professeur Philippe Meyer par une action à long terme alliant recherche et enseignement.

L’institut a pour but de promouvoir la recherche en physique théorique et de participer à la formation de jeunes théoriciens. Il finance et gère des postes de recherche post-doctorants au sein du Département de physique ainsi qu’un programme de visites de personnalités scientifiques.

L’institut contribue aussi à l’organisation biannuelle du prix Philippe Meyer, réservé aux jeunes chercheurs en physique théorique.

PRIX PHILIPPE MEYER

Attribué tous les deux ans, ce prix est décerné à de jeunes physiciens choisis par un jury international et vise à récompenser des contributions exceptionnelles dans le domaine de la physique théorique. Les nominations pour le prix sont ouvertes à tous les membres de la communauté scientifique internationale. Les candidats doivent avoir reçu leur thèse de doctorat moins de dix ans avant le 1er janvier de l’année d’attribution.

2020 - Adam Nahum

Le prix est attribué à Adam Nahum pour ses contributions originales à la dynamique des systèmes quantiques à plusieurs corps non-intégrables, en particulier par l’étude de circuits quantiques aléatoires.

2018 -Aron Wall

Le prix est attribué à Aron Wall pour ses nombreuses contributions ayant ouvert des nouvelles voies à l’interface entre la relativité générale, la thermodynamique et la théorie quantique des champs.

2016 - Lenka Zdeborova

Le prix est attribué à Lenda Zdeborova pour avoir réussi à étendre les frontières de la physique statistique par la formulation d’une approche unifiée à des questions telles que les systèmes désordonnés, les inférences à partir des données bruitées, la structure des problèmes difficiles sur le plan algorithmique et la possibilité de reconstruire des signaux multi-dimensionnels à partir de mesures de basse dimension (détection comprimée).

2014 - Zohar Komargodski

Le prix est attribué à Zohar Komargdski pour son apport de contributions importantes dans la compréhension des théories quantiques des champs supersymétriques, leurs propriétés non-perturbatives, la structure de leur diagramme de phases ainsi que plusieurs aspects liés à la brisure de la supersymétrie.